Cliquez sur une photo ci-dessous...
  • JB
    (dit JB)

    Guitare, Lead vocal

    20 CD sinon rien.
    Guitariste, chanteur, il est de l’aventure du Professeur SCATO dès 1975.
    Après avoir enflammé Nérac en 1° partie de LITTLE BOB, le groupe à géométrie variable – mais à l’énergie proverbiale – se produira près de 200 fois entre Atlantique et Méditerranée. SCATO, JB et sa SG sunburst laisseront la trace éternelle d’un 45 tours enregistré en 1980 et aujourd’hui absolument introuvable. Ce n’était qu’un début…
    Eclectique en diable, et parallèlement à ROUTE 66 qu’il fonde avec ses vieux sidemen, il intègre naturellement GET BACK au répertoire entièrement consacré aux BEATLES et crée le CLAN LAKASSAGNE, délirante méga-bande dans la veine du G.O. du SPLENDID qui se produira dans des concerts géants restés légendaires.
    Poursuivant l’écriture de ses propres morceaux, il retrouve dans les KOUSINS FACHES, 2 de ses complices rescapés du naufrage du CLAN : Vincent BENARD à la basse et Pierrot SAVARY à la batterie. Rejoint par Jean-Marc ALVADO aux claviers et aux cuivres et assumant définitivement un ego débordant, il crée JB & LES AUTRES en 2005, originales chansons françaises sur solide trame rythmique au programme.
    Mais à quoi bon se limiter ? JB poursuivra également des carrières musicales furtives et épisodiques au chant ou à la guitare avec le très jazzeux Big Band de Villeneuve/lot, l’éphémère 7° AVENUE au rhythm’n’blues musclé et l’amphigourique ELVIS MORENO.
    Troquant à l’occasion sa Gretsch ½ caisse contre une artisanale Hnos CONDE, le Flamenco lui est familier – il a même donné un concert de bulerias et autres fandangos en Suisse !- et s’est gravement compromis en enregistrant un CD de zouk….
    Mais soyons sérieux : Brian SETZER reste pour lui LA référence.


    GRETSCH Country Club.

  • Régis B
    (dit Régis)

    Drums

    Une première batterie achetée alors que les BEATLES enregistrent leur « Sergent Pepper »
    Passé par la rude école de la baloche rock dès 1970, et après quelques expériences dans des groupes plus ou moins « progressifs » éclatés au bout de 3 concerts hallucinés, il fonde, avec son vieux complice Michel « ROBERT » RODER, le mythique ELECTROCHOC en 1976.
    Pendant 3 ans, le groupe sera un des piliers du punk français et partagera l’affiche avec les TELEPHONE, STARSHOOTER et tant d’autres, au 1° rang desquels GANAFOUL.
    Leur single, l’ébouriffant « chaise électrique », sorti en 1978, a depuis été immortalisé dans la collection « KILLED BY DEATH » et figure dans des compils ou rééditions en Suède et……. au Japon.
    Au split d’ELECTROCHOC en 1979 – et sur les cendres duquel naîtra le KREMLIN de Michel FRANCOISE – il rejoint PROF SCATO déjà emmené par le charismatique JB et devra apprendre en quelques jours et sur le bout des baguettes le répertoire de Police, Trust, AC/DC et Joe Jackson.
    Epuisé, mais ravi, il retourne à la scène bordelaise pour intégrer LE MIX puis BEACH LOVERS notamment en compagnie des anciens STRYCHNINE, Francis TISNE et Claude GHIGHI ainsi que de Patrice DEMICHEL, guitariste complice au sein d’ELECTROCHOC. Leur rock californien est évidemment de l’aventure de la compil/coffret « BORDEAUX ROCK »

    Ouais, vous allez dire qu’on retrouve toujours les mêmes un peu partout. C’est pas faux.
    Toujours est-il qu’après tout cela, enfin stabilisé, il rejoint à nouveau JB pour fonder ROUTE 66 auquel il demeure, jusqu’à présent, plus ou moins fidèle….


    DW Drums

  • Vincent
    (dit 20 %)

    Bass

    Musicien monogame – de la basse, rien que de la basse – mais précoce,
    il était déjà sur scène le jour de ses 14 ans.
    Après quelques années de répés dans tous les garages insalubres de Valence d’Agen, il se retrouve dans la grosse machine du CLAN LAKASSAGNE en compagnie de JB POUEY.
    Véritable couple à la scène – et seulement – ces deux-là ne se quitteront plus et fonderont ensemble LES KOUSINS puis LES AUTRES, groupes de chansons françaises qui lègueront chacun un disque à la postérité.

    ROUTE 66 depuis 1996, il assure sans faille la basse, les chœurs et la résolution des diverses pannes électriques sans lesquelles le rock n’aurait pas la même saveur.
    A l’occasion, il ne dédaigne pas promener sa HOFNER dans d’autres (micro) sillons.
    Il a dernièrement participé à l’enregistrement du concept album XII ALFONSO de Francis et Philippe CLAERHOUT en compagnie, excusez du peu, de musiciens comme Elliott MURPHY ou John HELLIWELL, entre autres…


    HOFNER Club Bass 500

  • Jean-Marc
    (dit Alvadur)

    Keyboard

    Il est partout…
    Dans la carrière d’un multi - instrumentiste, il y a forcément plusieurs vies. Tentons de ne pas en oublier…
    Tradition familiale oblige, il apprend le piano puis le hautbois dès l’âge de 10 ans. A 16 ans, il forme son 1° groupe de rock avec, déjà, un certain … Francis CABREL. Délaissant le piano pour la guitare, mais toujours en compagnie de Francis, il écumera, avec les JAZZ MEN puis RAY FRANCK, tous les bals-rock du Sud-Ouest jusqu’en 1976 en se défonçant sur Deep Purple, Jethro Tull et bien d’autres….
    Parallèlement, il entre au CONSERVATOIRE de Toulouse en 1969 et en sort en 1974 avec une…médaille d’or à l’unanimité en hautbois et musique de chambre.
    Tout est dit : de la musique, il fera son métier et mêlera désormais, dans un désordre complet, concerts de musique classique en hautbois solo ou chef d’orchestre et concerts de jazz ou de rock au piano, à l’orgue, aux saxophones ou encore à la basse.…
    Sans oublier que, fidèle à Francis CABREL, et avec quelques requins agenais de l’époque, il accompagnera la star lors de ses 1° galas entre 1977 et 1980… Au piano cette fois-ci.
    Concertiste , mais aussi professeur au CNR de Toulouse puis à Montauban notamment, et enfin directeur d’Ecoles de Musique, il a dirigé dès 1990 l’orchestre symphonique départemental de Lot et Garonne, privilège rare l’ayant amené, au cours de plus de 80 concerts, à se produire en Allemagne et en Italie.
    C’est à ce titre que, depuis quelques années, il produit, dirige et signe les arrangements de superbes concerts consacrés aux Beatles ou encore à la Rock Story et auxquels participent…. Francis CABREL et Michaël JONES. Ces qualités uniques l’ont très vite amené à être le 5° élément à qui ROUTE 66 faisait appel pour accompagner en concert les stars anglo-saxonnes du Rock.

    Il intègre naturellement le groupe en 2000 et impose sa griffe puissante sur les enregistrements et les concerts. Il a aussi conduit le Big Band de VILLENEUVE - en y jouant la basse ! - et promené son piano et son sax dans une multitude de formations de jazz ainsi que la plupart des groupes de la région :GET BACK, JB et les AUTRES, 7° AVENUE… etc.. Bref, on a dû en oublier…


    ROLAND clavier